• Yann Brebant
  • 6 juin 2018

C’est tendance ! #10 : Digital natives et digital immigrants

On utilise souvent des termes génériques tels que milléniaux ou digital natives pour parler de cette génération des années 1980s – 2000 qui prolifère de plus en plus sur le marché du travail depuis maintenant une dizaine d’années environ. Milléniaux, digital natives, digital immigrants, il est l’heure de faire le point sur toutes ces appellations.

 

Les milléniaux & digital natives

Ces deux notions sont bien évidemment assez proches. Les milléniaux sont les individus nés entre les années 1980 et 2000. Ils sont la génération qui entre depuis quelques années dans le monde du travail et qui en bouleverse les codes. Jeunes, dynamiques et agiles, les milléniaux sont nés avec le commencement des nouvelles technologies et ont grandi dans cet univers, au sein de la culture web, des jeux vidéo, de la pop culture, etc. Etant nés à la croisée de deux mondes, ils connaissent et maîtrisent également les codes des plus anciennes technologies, et ne créent pas vraiment le décalage générationnel que peut déclencher la génération suivante. On leur reproche souvent un certain égo ou narcissisme, car ils aiment partager leur vie et leurs accomplissements, notamment avec les réseaux sociaux. C’est peut-être vrai, ou peut-être les réseaux sociaux font office de loupe sur un comportement humain avant tout.

L’expression digital native quant à elle désigne un individu qui est né à l’ère des nouvelles technologies. Grosso modo à partir des années 1990, sans limite de fin. Aussi ces deux notions se chevauchent et s’entremêlent, sans pour autant se superposer toujours.

 

Les digital immigrants

Quid des générations précédentes alors ? N’ont-elles pas elles aussi droit à un surnom accrocheur tout droit sorti d’une œuvre de science-fiction tel que « Millennials » ? Et bien… Pas vraiment. Eux ont eu droit au nom un peu moins flatteur de digital immigrants. Ce surnom est dû au fait que les générations précédentes ont connu un avant et un après internet. Elles ont véritablement observé le virage du digital se courber peu à peu. Tout ceci à engendré des nécessités d’adaptation, et le monde du travail ayant évolué avec les millennials, les digital immigrants se sont vus quelque peu bouleversés dans leurs codes et leurs habitudes.

Attention cependant avec l’utilisation de ces termes. En effet, bien qu’ils représentent des tendances de l’évolution des profils, au fil des générations, ce ne sont pas des vérités absolues et immuables. Il existe de nombreux digital natives très rigides et peu habiles avec les nouvelles technologies, tout comme il existe des digital immigrants qui ont su suivre le mouvement et se maintenir « à jour ».

Réaliser sa propre transformation digitale est le devoir de chacun et ce n’est pas toujours une chose facile. Aussi, si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas à suivre les actualités de WebRédacteurs, nous mettrons tout en œuvre pour vous assister dans votre transformation en un papillon agile et léger, que vous soyez natif ou immigré ! 😉

 

Etudiant en Management International à l’IAE Gustave Eiffel, Yann s’est écarté de sa route pour effectuer un stage de Community Management chez WebRédacteurs. Passionné par le digital, sa curiosité le pousse à s’intéresser à plus ou moins tout. Il aime rire et chanter mais pas Rires & Chansons, le chocolat et les oranges mais pas le chocolat à l’orange… Vous l’aurez compris, il est complexe.